Le premier organe qui fait parler de lui en vieillissant est l’oeil, avec la presbytie qui survient vers la quarantaine (problème d'accommodation pour lire de près). Suivent plus tard la cataracte et la terrible DMLA.

Une baisse notoire de l’acuité visuelle entraine une rupture sociale souvent mal vécue. Or un vieillissement réussi ne peut se concevoir que si le lien social est conservé.

C’est pourquoi il est important de se faire suivre par un ophtalmologue à partir de 50 ans, même si vous vous sentez bien (car certaines pathologies comme le glaucome ne donnent aucun troubles visuels au départ).

 

vision

Plusieurs facteurs favorisent le risque de pathologies oculaires:

le tabagisme,
l’exposition à la lumière et une mauvaise protection (les verres de lunettes de soleil doivent, en plus des UV, filtrer la lumière bleue, toxique pour la rétine; c’est loin d’être toujours le cas). L’environnement au bureau est également important.
les carences nutritionnelles en antioxydants et en acides gras polyinsaturés à longue chaîne.

Chez les sujets qui consomment peu d’antioxydants, la supplémentation en antioxydants peut aider à prévenir la cataracte.

Chez les patients qui souffrent d’une DMLA, l’apport d’antioxydants xantophylles (lutéine et zéaxanthine) permet de ralentir l’évolution de la maladie.

 

► en savoir plus: Le protocole pour garder des yeux de lynx toute sa vie