Notre cerveau est un grand consommateur d’oxygène et de glucose.

C’est pourquoi il est important de bien s’oxygéner (et d’apprendre à respirer de façon optimale), d’avoir une alimentation assez riche en hydrates de carbone ( surtout en sucres à index glycémique lent) et d’avoir un sommeil de qualité afin qu’il puisse récupérer.

Pour bien fonctionner, le cerveau a également besoin d’un apport suffisant en acides gras essentiels, en vitamines, minéraux et oligoéléments

En cas de déficit, il peut y avoir des signes de faiblesse avec une fatigabilité lors d’un effort intellectuel, des troubles de la mémoire ou de la concentration

memoire

La nutrition semble jouer un rôle dans la prévention de maladies dégénératives, comme la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer

En effet, les habitants de l’île d’Okinawa (dont l’alimentation fait référence en médecine anti-âge) ont un taux extrêmement faible de ces pathologies cérébrales. Même à des âges avancés, ils sont encore très alertes sur le plan cérébral.
Ils font également beaucoup moins de cancers et de maladies inflammatoires.