L’hyperhidrose primaire (ou essentielle) n'est due à aucun autre problème de santé. Elle peut-être:

■ Localisée. Seules certaines régions du corps produisent plus de sueur. Les paumes des mains et les pieds sont les plus souvent atteints, habituellement en même temps. Les aisselles peuvent aussi en être la cible, seules ou avec les mains et les pieds. Plus rarement, la transpiration exagérée peut toucher le visage et le cuir chevelu, de façon isolée.

■ Généralisée. La sueur émane exagérément de tout le corps.

Mains moites

Il arrive qu’un problème de santé ou une autre raison bien précise provoque des sueurs abondantes. Dans ce cas, l’hyperhidrose est dite secondaire: une infection, de l’hyperthyroïdie, du diabète, de l’hypoglycémie ou la ménopause, avec ses typiques bouffées de chaleur, peut en être à l’origine, par exemple. 
Il faut dans ces cas s’attaquer à la cause pour traiter l’hyperhidrose. 

L’hyperhidrose est un problème chronique, qui peut-être vécu difficilement, et miner la qualité de vie.

Le traitement se fait par injection localisée de toxine botulique. Il est surtout intéressant pour les hyperhidroses des aisselles.

Il est réalisé après un marquage des zones d'hypersudation. Ces zones n'étant pas visibles à l'oeil nu, on réalise un test "iode-amidon". Une solution d'alcool iodé est appliquée puis de la poudre d'amidon est répandue sur la peau. Les zones d'hypersudation apparaissent alors en bleu et la cartographie est ainsi marquée. Cette technique garantit l'efficacité de l'acte. La toxine sera ensuite injectée à l'aide d'une aiguille extra-fine.  Son action dure de 6 à 8 mois.

Tarif: 

400€ pour les 2 aisselles

 

What do you think?

Send us feedback!