Notre mode de vie occidental nous expose à des toxines d’origine diverses. Ces déchets peuvent être "organiques", c'est à dire issus du fonctionnement de notre organisme, d’une alimentation trop riche ou du stress, ou alors environnementaux, résultat de notre mode de vie, de la pollution absorbée par notre corps (pollution industrielle, peintures, mobilier, traitements des fruits et légumes, pollution de l’eau par des résidus non filtrés, modes de cuisson...).

Dans certains cas, notre organisme n’arrive plus à traiter et à éliminer ces toxines en excès. Elles vont ainsi s’accumuler dans l’organisme et vont provoquer: 

  • Fatigue chronique,
  • Difficultés de récupération,
  • Acouphènes,
  • Migraines,
  • Somnolences post-prandiales,
  • Mauvaise haleine,
  • Langue chargée,
  • Réveils nocturnes (le foie étant particulièrement actif la nuit, les réveils entre 2 et 4h du matin seraient, selon la médecine chinoise, caractéristiques d’une faiblesse hépatique),
  • Teint pâle ou jaunâtre,
  • Nausées avec sensibilité accrue aux odeurs fortes, à l’alcool ou à la caféine, etc.

 

Si la tendance est à la detox, le fait de purger, purifier, détoxifier son corps n’est pas nouveau. Dans de nombreuses civilisations, on retrouve des rituels de jeûne par exemple, ayant pour but de purifier l’organisme.

Auparavant, la detox était associée à un jeûne et une consommation excessive d’eau. On sait aujourd’hui que cela n’est pas bon pour le corps. 

La privation de nourriture peut affaiblir l’organisme et le pousser à stocker les graisses lors de la reprise d’une alimentation normale. 

Aujourd’hui, la detox efficace est davantage celle qui consiste à limiter l’installation des toxines au quotidien et purifier l’organisme en stimulant les grandes fonctions d’élimination.

En premier lieu, détoxifier le foie, veiller au respect d’un bon transit intestinal et d’une élimination urinaire adaptée, s'oxygéner.

 

Détox : c’est quoi, détoxiquer ? Detox

On peut le comparer un à grand ménage.  Avec 2 grandes étapes  :

1- Éviter tous les polluants :

que l’on respire (tabac, micro-particules, etc.), que l’on boit – (alcool), que l’on mange (résidus de pesticides de d’additifs chimiques, graisses saturées, sel, sucres rapides, etc.)

2- Éliminer le plus possible ces polluants

qui encombrent le corps – et l’esprit ! (la plupart des toxines difficiles à éliminer sont lipophiles, c'est à dire s'accumulent dans la graisse, le foie et le cerveau, qui est constitué de 80% de gras)

La détox, à quoi ça sert ?

Comme d’habitude, tout est une question d’équilibre. Normalement, on devrait manger à sa faim, de façon équilibrée, et s’arrêter de manger lorsqu’on est rassasié. Mais ce n’est pas toujours possible à mettre en place dans la vie quotidienne, et encore moins pendant les fêtes.

Lorsque l’on mange en excès, avec un surplus de protéines, de graisses, de sucres rapides, d’alcool, mais aussi de produits bourrés de résidus de pesticides ou d’un cocktail d’additifs chimiques –  notre corps ne peut plus les éliminer correctement. Non seulement il travaille deux fois plus, mais il les stocke. Le résultat se voit : sur la peau (plaques, petits boutons, allergies), sur la vitalité (fatigue, plus grande sensibilité aux infections, maux de tête), sur la digestion (ballonnements, constipation, nausées) et finalement sur le poids, en hausse puisqu’il y a stockage sans élimination – sauf si on fait du sport régulièrement.

Une détoxication est donc un soulagement des organes qui nettoient le corps de tous ces polluants. Elle va leur permettre de se désencombrer, de se nettoyer, de se réparer. Pour mieux fonctionner ensuite. Rien à voir avec un régime minceur ! Mais plutôt avec le retour du bien-être et de la vitalité physique et morale.

Les organes de la détoxication digestive

Le foie

C’est l’organe régulateur de l’organisme. Il réalise plus de 500 fonctions métaboliques. Il filtre les produits de la digestion en agissant sur la transformation des lipides, glucides et protéines. Il neutralise aussi toutes les autres substances indésirables et toxiques comme les médicaments, les résidus d’additifs et de pesticides. Ces déchets repartent vers les reins.

Les intestins

L’intestin grêle absorbe les nutriments de notre alimentation, et le colon participe à l’élimination extérieure des résidus du bol alimentaire non absorbés. Mais lorsque ces résidus y stagnent trop longtemps (par constipation par exemple), ils entrent en putréfaction et entraînent un phénomène d’intoxication.

Les reins

Ils filtrent, éliminent les déchets métaboliques et maintiennent les équilibres hydro-électriques, acido-basiques et osmotiques du sang (environ 180 litres sont filtrés chaque jour). Il est important de bien s'hydrater.

Un autre organe participe à la détoxication : les poumons, par l’élimination des déchets sous forme de gaz carbonique. La pratique régulière d’un sport et/ou une bonne façon de respirer participent à la bonne activité du système respiratoire et donc à la vitalité générale.

La peau, en tant que frontière principale avec l’extérieur, est un marqueur d’une bonne ou mauvaise détoxication avec – ou non – des boutons et les plaques rouges.

 

Comment faire une bonne détoxication ?

La détox est donc un retour à une hygiène de vie qui n’encombre pas le métabolisme d’excès en tous genres.

Quelques règles simples:

  • Un grand verre d'eau avec le jus d'un demi-citron le matin au réveil,
  • une alimentation légère, avec des légumes aux principaux repas et des fruits au petit déjeuner et en collation, choisis pour leurs effets détox dans un premier temps, moins – ou pas du tout – de viandes, pas de produits gras (fromages, charcuteries).
  • Choisir des aliments naturels, pas de produits manufacturés, artificiels, light ou à sucre ajouté.
  • Ne jamais manger le gras de la viande (où sont stockées les toxines que l'animal n'a pas pu éliminer).
  • une bonne hydratation: boire au moins 2 litres d'eau pure par jour,
  • un peu de sport toute l’année pour aider les organes à mieux fonctionner et éviter la constipation,
  • une bonne respiration, ventrale et profonde pour activer les fonctions digestives et bien faire circuler l’air,
  • un bon sommeil, réparateur.
  • sourire!

Et pour ceux qui souhaitent se détoxiquer des résidus de médicaments, de produits chimiques ou d’autres toxines en tous genres, la chlorelle est tout à fait indiquée. Les effets détoxifiants de cette micro-algue sont bien connus aujourd’hui. Elle capte notamment les métaux lourds comme le plomb et le mercure.

La détox a du bon. Pour notre corps, et pour notre moral aussi. Elle peut même devenir une façon de vivre, plus légère, tout en sachant s’écouter, donc en se connaissant mieux. Pourquoi ne pas l’adopter au long cours ? !

 

Les aliments détox

Les aliments détox les meilleurs se trouvent surtout dans une famille d’aliments : celle des fruits et légumes. Pourquoi ?

Ils sont riches en fibres.

ils aident l’intestin à se réguler, aussi bien dans les cas de constipation que de diarrhées.

Ils sont riches en anti-oxydants de toutes sortes

vitamines C et E, caroténoïdes (dont le béta-carotène), les polyphénols et quelques minéraux et oligo-éléments (sélénium, cuivre, zinc, manganèse).

Ils ne contiennent pas de lipides

ils sont donc une très faible densité énergétique, c’est-à -dire très peu de calories (de 15 à 50 kcal) par 100 g. Et leur effet de volume dans l’estomac et l’intestin entraîne vite la sensation de rassasiement.

Ils sont riches en eau

ils participent à l’hydratation.

Ils sont super riches en minéraux

ils aident à rétablir l’équilibre acido-basique et ont un effet diurétique quand leur taux de potassium est haut et celui en sodium est bas.

Bien sûr, il vaut mieux les choisir "bios" car leur teneur en pesticides est moindre, et leur valeur nutritionnelle bien meilleure!

 

Voici une petite sélection choisie.

Les fruits

Ananas : c’est surtout l’ananas frais qui est riche en enzymes activateurs de la digestion. Sa richesse en fibres en fait aussi un bon lutteur contre la constipation.

Avocat : il contient le champion des antioxydants : le glutathion. Il participe notamment à l’élimination des toxines liées à l’alcool en  les rendant solubles dans l’eau. Sa richesse en potassium et sa pauvreté en sodium favorisent l’élimination rénale.

CitronCitron : il est le roi de la détox  ! Son taux exceptionnel en acide citrique stimule la sécrétion salivaire, celle des sucs digestifs, et de la bile. Il favorise l’élimination des toxines liées à l’alcool et aux graisses en alcalinisant les urines. Il est diurétique grâce à son taux élevé de potassium. Il est recommandé de boire le jus d'un demi-citron dans un verre d'eau tiède le matin.

Kiwi : ses fibres insolubles stimulent les intestins en douceur. Son acide citrique participe au bon fonctionnement de la vésicule biliaire. Il contient de la vitamine C, anti-oxydante.

Orange : la championne de la vitamine C est anti-oxydante, parfaite pour maintenir le tonus et la vitalité. Ses taux en potassium et en calcium contrecarrent l’acidité du sang (favorisée par la prise de café et/ou de chocolat notamment) et participent donc à rétablir l’équilibre acido-basique.

Pomme : elle a des nombreuses vertus, elle aussi. Ses fibres (surtout celles de la peau) accélèrent le transit. Sa pulpe riche en pectines réduit l’absorption des graisses. Elle possède aussi des antioxydants, différents de la vitamine C.

Poire : proche de la pomme, elle est aussi riche en eau (84 %) et en fibres, surtout insolubles qui aident à réguler les intestins et luttent contre la constipation. Elle est aussi bien pourvue en potassium qui a une action diurétique. Sa chair contient aussi un peu de vitamines C et E.

Les légumes détox

Betterave : le foie l’adore : elle participe activement à la dégradation des graisses. Elle aide aussi à rétablir l’équilibre acido-basique, régule le transit intestinal et renferme une incroyable quantité d’antioxydants (voyez sa couleur !). Elle se consomme aussi bien crue (râpée), que cuite (dans ce cas, ne la conserver que 3 jours maximum au réfrigérateur).

Carotte : c’est aussi une championne des antioxydants, avec la caroténoïde (ce qui fait la couleur, encore !). Sa richesse en minéraux (surtout le potassium) participe à un bon drainage rénal. Ses fibres douces régulent le transit intestinal, surtout en cas de diarrhée.

Céleri : riche en eau, riche en fibres, le céleri participe au bon fonctionnement de l’intestin. Il contient de la vitamine C, de la vitamine B9 et du potassium : il est diurétique et dépuratif.

Choux : tous les choux sont concernés (chou-fleur, chou rouge, vert, chou de Bruxelles, brocolis, etc.). Ils sont antioxydants (avec la vitamine C, surtout dans le chou-fleur cru : il en contient autant que l’orange ! ) et dépuratifs, riches en minéraux. Leurs composants soufrés aident à à purifier le foie des toxines. Pour que les sensibles les tolèrent, il est recommandé de blanchir les choux dans une première eau, puis de les cuire dans une deuxième eau. 

Oignon :il a de nombreuses vertus détox. Sa richesse en fibres variées est un bon régulateur des intestins. Son rapport potassium sodium favorise le drainage rénal. Son composé soufré active l’action du foie pour éliminer les métaux lourds.

Il a des qualités antiseptiques et anti-infectieuses. Il apporte de la vitamine B9.

Poireau : lui aussi est un champion de la détox. Très riche en eau (90 %), riche en fibres variées, il régule et stimule les intestins. Il aide à l’élimination rénale grâce à son taux de potassium élevé et son taux de sodium très bas. Il contient des vitamine B9 et B6.

Topinambour  : il est très riche en fibres. Il contient surtout de l’inuline, un glucide qui lui donne son goût sucré et qui participe à la régulation des intestins en même temps que les fibres qu’il contient aussi.

 

Une idée?  Préparer une collation sous forme de smoothie en associant dans un mixer fruits, légumes, lait végétal et graines.

Par exemple: 2 pommes, ½ concombre, 1 cm de gingembre, du lait de coco, 1 cuillère de graines (mélange courge, tournesol, lin, chia)

 

► En savoir plus

 

What do you think?

Send us feedback!